retour à la page d'accueil
bois égale lumière
pdf à télécharger arbre artificiel
retour à la page d'accueil retour     » voir les vignettes : bois egale lumiere     » photo : P1000861 / n°1 sur 9

   +    ++   D
Si l’on cherchait à inventer un matériau de structure correspondant aux exigences du temps présent, il faudrait :
Que l’énergie solaire suffise à le produire, sans qu’il soit nécessaire de transporter ou de stocker cette énergie.
Que sa production n’affecte pas l’effet de serre, ou mieux, permettre d’intégrer une partie de l’excès de CO2 ambiant.
Que le processus de production soit continu, avec peu de main d’œuvre.

Si on s’égare, on peut tomber du côté des nanotechnologies.
Mais, en cherchant bien, avec un peu de chance, on trouverait l’arbre, cette usine marchant à l’eau, à l’air, et à la lumière.

Inversement, comment extraire du bois cette énergie lumineuse ?
En cherchant un peu, les hommes découvrirent le feu.
En cherchant bien, on peut utiliser pour diffuser les mêmes méthodes que l’arbre a utilisé pour capter :
L’arbre structure son branchage pour laisser entrer dans tout le volume les rayons, touchant la moindre feuille, jusqu’à ne plus laisser tomber au sol qu’une menue monnaie d’or,
A nous de pulvériser, comme le dit , et le fait, Kengo Kuma, cette matière précieuse, que la lumière l’irradie, se réfléchissant sur les faces, diffractant sur les vives arêtes, inondant le vide.
Les étudiants de première année de l’Ecole d’Architecture de Grenoble, à en juger par leurs maquettes, l’ont bien compris.

Actualisation au 19 juin 2011 : il faut réfléchir, avant de chercher ! on a inventé l'arbre artificiel ! seul problème : il est hors de prix, et ne produit même pas de bois !