retour à la page d'accueil
bois obligatoire
pdf à télécharger décret 2010-273
pdf à télécharger La Fontaine
son à télécharger This Is So Nice
pdf à télécharger le Président booste le bois
pdf à télécharger interdit d'interdire
pdf à télécharger rapport CESE
pdf à télécharger cc2013317qpc
retour à la page d'accueil retour     » voir les vignettes : bois obligatoire     » photo : la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf / n°1 sur 2

   +    ++   D
La baudruche « Loi sur l’air » à peine dégonflée,
La baudruche « Grenelle de l’environnement » est sur les rangs :
« la Grenelle qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf », succède à la « Montagne qui accouche d’une Souris », dont ne sortit , comme le dit la fable, que du vent.

La première loi, par son décret d’application nous oblige, quoique de manière non contraignante, à placer dans toute construction une quantité de bois équivalente … aux plinthes.

La deuxième obligera t-elle les centrales nucléaires à se doter de bureaux en bois, pour l’image ?
(En ce qui me concerne, comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, je ne suis pas partant).
Si l’absence de résultat concret pour une évolution des règles est alarmante, , faut-il s’alarmer de l’absence de contraintes nous forçant à utiliser le bois ?

Ne faut-il pas plutôt aujourd’hui s’inquiéter de cette obligation, devenue tacite, d’employer le bois, et qui nous vaut autant de conversions étonnantes !

Bien possible que l’accès de ce matériau à la culture dominante ne me plaise pas, simplement par esprit de résistance à l’effet de mode, par méfiance vis-à-vis des injonctions de tous ordres, surtout de celles visant à nous contraindre pour notre bien : surtaxation des pâtisseries,….

Mais il y a d’autres raisons objectives à cette réticence :
L’absence dans certains cas d’argument d’ordre architectural pour un tel choix, qui n’a rien d’anodin.
L’absence, sinon de formation, du moins de contact réel , sinon de goût pour le matériau, chez les convertis : bois sans soif nous guette.
Le danger d’une architecture simplement « traduite » en bois.
Le danger qu’une fois ce choix fait, tout le reste du projet, ayant ainsi payé son écot à la « qualité environnementale », soit finalement contraire à cette direction.

Le pire finalement serait que de cette obligation naisse finalement un rejet !
Actualisation au 22 déc. 08 : voir en pdf : même le Président s'y met : à douter, vraiment !

Actualisation au 1er avril 09 : la preuve ! Ce n'est pas un poisson d'avril.
Même AREVA était là : en tant qu'expert de la langue de bois, je suppose....

Actualisation au 24 mai 2013 : A la demande du lobby du béton, le Conseil Constitutionnel (voir cc20133317qpc, en pdf) siffle la fin de la récré : le bois ne sera plus obligatoire ! On pourra l'utiliser uniquement par plaisir !

En guise d'illustration musicale : Fats Waller : "This Is So Nice, It must Be Illegal"