retour à la page d'accueil
carnaval
retour à la page d'accueil retour     » voir les vignettes : carnaval     » photo : Carnaval de rio / n°1 sur 7

   +    ++   D
Le déguisement permet de sentir l’ivresse de sauter à pieds joints par-dessus les frontières sociales.

Petit port de Finlande jouant à être une « vraie » ville de pierre, à la Saint-Petersbourg (la ville de saint pierre)

Ou, plus pervers, petit pavillon dans un jardin de banlieue, jouant à la Reine jouant elle-même à la paysanne (comme Marie Antoinette au hameau de Versailles)
Foules en fête des Carnavals de Rio, costumées en marquis, en duchesses (mais plus beaux que les vrais , cela va sans dire).

Après le déguisement, vient le dégrisement :
Le carrosse redevient citrouille.
Les corniches et moulures redeviennent du bois, bien fragile.
Les faux troncs éclatent sur le ferraillage rouillé.
Les vicomtes s’endorment sur les trottoirs, ou rentrent fourbus à la favela.

Qu’importe, ils reviendront l’an prochain !