retour à la page d'accueil
James Agee
son à télécharger 3 la lumière
son à télécharger 2 le toit
son à télécharger 1 façade et murs
son à télécharger 4 pour le dire autrement
son à télécharger 5 pour ajouter quelques notes
retour à la page d'accueil retour     » voir les vignettes : james agee     » photo : alabama01 / n°1 sur 14

   +    ++   D
En 1936, en pleine dépression économique, James Agee, journaliste et Walker Evans, photographe, parcourent l’Alabama pour un travail de commande.

Le respect même que leur inspire les trois familles de fermiers qu’ils rencontrent, partageant leur vie quotidienne les conduit à faire de cette enquête:
pour Agee un récit : « Louons maintenant les grands hommes », (Collection Terre humaine, Plon,1972) à la fois hyperréaliste et fiévreux,
pour Evans, des photos inoubliables de visages, qui sont l’image même de l’injustice sur terre.
Les photos des intérieurs de bois brut ont été qualifiées par Jacques Rancière , dans son essai « Le spectateur émancipé » (La Fabrique,2009) d’ « images pensives » : "la tension entre art et reportage social est déjà au coeur de l'image ..."

Les descriptions que fait J.Agee de ces maisons de bois figurent parmi les plus beaux textes écrits sur la texture du bois, ce pauvre matériau qu’ennoblissent la lumière, le temps,...
et l’attention qu’on y porte.

Ce texte, prévient-il, est écrit pour être lu à haute voix : je m’y essaie donc,même maladroitement, ne serait-ce que pour vous donner envie de lire tout le livre.

Si vous connaissez d'autres textes de cette qualité, merci de m'en informer ici même