retour à la page d'accueil
le soleil pompe à finances
retour à la page d'accueil retour     » voir les vignettes : le soleil pompe a finances     » photo : Calabre1978 / n°1 sur 4

   +    ++   D
"Qui, mangiammo sole"
Ici, nous mangeons le soleil.
Ainsi, dans la Calabre de 1978, les paysans parlaient de leur pauvreté.
Du moins restait-il le soleil, et ses fruits: l'olive, la tomate, les figues,...

Aujourd'hui, le soleil a changé de camp:
Chaque jour qu'il brille, il appauvrit encore les pauvres,
depuis qu'on a inventé la pompe solaire à finances.
Son fonctionnement est simple : voyez ici

Donc, chaque jour de soleil permet à ceux qui ont eu les moyens d'investir dans des panneaux solaires de rentrer dans leur frais, aux dépens de tous ceux qui payent simplement l'électricité, sans avoir les moyens d'en produire.
Plus inique, tu meurs.

Faut-il préciser que je n'ai rien contre les panneaux photovoltaïques, ni contre un financement aidé, mais par un véritable impôt écologique, comme la défunte vignette (rayée d'un trait de plume par un gouvernement paraît-il rose et vert) aurait pu l'être, par exemple ?
vos idées d'impôt écologique, redistributif comme il se doit, sont les bienvenues.

ici même

Actualisation au 29 juillet 2009 : Le monopole que Tenesol se taille sur ce type de marché, profitant de ses liens avec EDF, est-il conforme à la loi européenne sur la concurrence ? La manière dont des procédés concurrents sont évincés permet d'en douter.
Je pose la question, et livre à titre de repoussoir le détail de fixation que cette société a imposé : quelle merveille !
Fixations qui font penser(est ce un hasard ?) à des serres