retour à la page d'accueil
methode
retour à la page d'accueil retour     » voir les vignettes : methode     » photo : 1024px-Todaiji_shoro-700x525 / n°1 sur 13

   +    ++   D
"Le charpentier K'ing fit, pour une batterie de cloches un support qui frappa les yeux de tous les visiteurs comme s'il avait été l'oeuvre d'un dieu.
Le seigneur de Lou l'ayant vu lui demanda quelle était sa méthode.
Je suis un simple artisan, répondit K'ing, comment pourrais-je avoir une méthode ? Et pourtant j'en ai une.
Avant de travailler à mon support je me gardai de dissiper mon énergie; j'ai gardé l'ascèse afin de libérer mon esprit.
Aprés 3 jours d'ascèse, je ne songeais plus aux félicitations ni aux récompenses, ni aux titres, ni aux salaires.
Aprés 5 jours, je ne songeais plus aux critiques ni aux éloges, à l'adresseni à la maladresse.
Aprés 7 jours, j'oubliai brusquement que j'avais quatre membres et un corps. A ce moment la cour de votre Altesse n'existait plus pour moi. L'art m'absorbait si profondément que toute trace du monde extérieur disparut.
J'allais alors dans une forêt de la montagne et me mis à observer la nature des arbres. Ce ne fut que lorsque mes regards tombèrent sur des formes parfaites que la vision de mon support surgit en moi et que je commençai à y mettre la main.
Sans cela c'en aurait été fait de mon travail. C'est sans doute grâce à la conformité parfaite entre ma nature et celle de l'arbre que mon oeuvre paraît être celle d'un dieu."

(Tchouang Tseu, traduction Liou Kia-hway, Gallimard, 1969)

Les arbres sont issus des voyages en 2009 dans les forêts pyrénéennes