retour à la page d'accueil
Bâtiment IRM de Saint-Etienne
plan en pdf à télécharger plan2
plan en pdf à télécharger plan1
plan en pdf à télécharger details
retour à la page d'accueil retour     » voir les vignettes : batiment irm de saint etienne     » photo : chantier 01 / n°1 sur 7

   +    ++
Un bâtiment hospitalier en bois : le paradoxe n'est pas si étonnant que ça. Les images produites par les centres IRM sont d'autant meilleures, et le réglage de la machine d'autant plus facile qu'il y a peu de matériaux ferreux dans le bâtiment.
Une fois le concours gagné, il a fallu aller très vite : concours en mai, premiers bois sur le chantier en septembre.
La structure reprend un principe archaïque d'empilement, favorisant les porte-à-faux en tous sens.Les poteaux en bois brut juste écorcés renforcent cette impression, tout en rassurant les patients : combien ont touché ces colonnes, présentes dans tout le bâtiment ? Les poutres primaires sont toutes en bois massif assemblé par brochage.
Le plancher situé au-dessus de l'entrée, portant le bureau du directeur, est une dalle nervurée formée par des planches clouées, qui s'épaissit sur l'appui et s'amincit en façade, et à la liaison avec le plafond courant.
Les parois d'ossature bois bardées mélèze ceinturent la partie basse. La partie haute, un vide technique important rendu nécessaire par l'importance des circuits de refroidissement de la machine, est fermée par un panneau non isolé : toiture froide en bac acier.
Ce projet marque le début d'une longue série d'IRM: Villefranche, Nangy,Roanne, Valence, Le Puy ..., 7 en tout.
Ici, le choix s'est fait de ne traiter aucun bois (du douglas désaubiéré) , à l'exception des poteaux de l'entrée, trop exposés.
Voir aussi : dans "Construire avec le bois" , de D. Gauzin-Müller, les pages consacrées au projet.